La toute nouvelle alliance Ariane

La toute nouvelle alliance Ariane dévoile une Déclaration appuyée par 50 organisations et experts.

Aménagement du territoire et urbanisme : Urbanistes, aménagistes, architectes, économistes, agriculteurs et écologistes s’unissent et pressent le gouvernement du Québec de se doter d’une politique nationale La toute nouvelle alliance ARIANE dévoile une Déclaration appuyée par 50 organisations et experts.

Montréal, le 29 septembre 2015 – Urbanistes, aménagistes, architectes, économistes, agriculteurs, écologistes et citoyens se sont unis aujourd’hui pour demander au gouvernement du Québec de se doter rapidement d’une Politique nationale de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme. Dans une déclaration appuyée par 50 signataires, les demandeurs ont souligné l’absence de vision d’ensemble et de cohérence des pratiques d’aménagement au Québec et ont soulevé la diversité des enjeux concernés par nos façons de gérer et de vivre sur le territoire : congestion routière, disparition des terres agricoles et milieux humides, détérioration des infrastructures publiques, santé publique, changements climatiques, etc.

Regroupés sous la nouvelle alliance ARIANE, pour une Politique nationale de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, l’Association des aménagistes régionaux du Québec (AARQ), la Fondation David Suzuki, Héritage Montréal, l’Ordre des architectes du Québec (OAQ), l’Ordre des urbanistes du Québec (OUQ), le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ), l’Union des Producteurs Agricoles (UPA), Vivre en Ville, Clément Demers, architecte et urbaniste et Ron Rayside, architecte ont l’intention de multiplier les démarches dans les prochains mois pour que le gouvernement traite ce dossier de façon prioritaire et développe une vision d’ensemble forte pour le Québec. Éclatement décisionnel et incohérences coûteuses « Les pratiques d’aménagement du territoire sont actuellement régies par des douzaines de lois, de directives et de règlements qui constituent un véritable labyrinthe », explique Christian Savard, directeur général de Vivre en Ville et membre fondateur de l’alliance ARIANE. « Ce manque de vision d’ensemble et de coordination est responsable de nombreuses incohérences dont les conséquences environnementales, sociales et économiques sont coûteuses pour l’ensemble de la société québécoise. L’alliance ARIANE appelle à mettre fin à cet éclatement décisionnel et à se doter d’un fil conducteur clair, que nous pourrons suivre collectivement », ajoute M. Savard. « Trente-cinq ans après l’adoption de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme et 20 ans après celle des orientations gouvernementales en aménagement du territoire, le moment est propice pour redéfinir la vision du développement de notre territoire.

Les urbanistes du Québec ont des solutions concrètes et réalistes à proposer pour mieux construire nos villes et nos villages », rappelle Donald Bonsant, président de l’Ordre des urbanistes du Québec et membre fondateur de l’alliance ARIANE. 2/2 Selon François Lestage, président de l’Association des aménagistes régionaux du Québec et membre fondateur de l’alliance ARIANE, il est indispensable de ramener l’intérêt collectif au cœur de nos actions. « Puisque les décisions en matière d’aménagement s’ancreront de façon permanente sur le territoire, on se doit de se donner une vision commune qui orientera tant les actions du gouvernement que celles des instances municipales ». « Une Politique nationale d’aménagement du territoire permettrait de mieux protéger le garde-manger des Québécois. À l’heure actuelle, malgré la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles, c’est l’équivalent de la superficie de l’île de Montréal qui disparaît tous les 10 ans. Il faut que cela cesse et rapidement », illustre Marcel Groleau, président de l’Union des producteurs agricoles et membre fondateur de l’alliance ARIANE. « La vision du cadre bâti est actuellement éclatée entre de nombreux ministères », renchérit Nathalie Dion, présidente de l’Ordre des architectes du Québec et membre fondatrice de l’alliance ARIANE. « Dans ce contexte, difficile de développer une approche misant sur l’innovation, la qualité et l’intérêt public. On l’a vu récemment, quand le gouvernement a cherché à économiser en coupant les mesures d’efficacité énergétique dans un concept d’école. Une politique nationale obligerait à considérer l’ensemble des bénéfices et des coûts, dans une vision à long terme ». Pour Philippe Bourke, directeur général du Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec et membre fondateur de l’alliance ARIANE, « pour réduire notre consommation d’énergie fossile et nos émissions de gaz à effet de serre, pour limiter la croissance des coûts d’infrastructures et de services, et pour préserver nos écosystèmes, une ressource précieuse et limitée, l’aménagement du territoire et l’urbanisme doivent être une priorité », conclut-il. À propos de l’alliance ARIANE

L’alliance ARIANE, créée en septembre 2015, travaille pour que l’aménagement du territoire et l’urbanisme soient une priorité. Son objectif principal est que le Québec se dote, dans le cadre d’une Politique nationale de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, d’une vision d’ensemble assortie de principes fondamentaux qui puisse assurer la coordination de l’ensemble des lois, politiques et interventions de l’État et des instances municipales en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme. Le comité directeur de l’alliance ARIANE comprend l’AARQ, la Fondation David Suzuki, Héritage Montréal, l’OAQ, l’OUQ, le RNCREQ, l’UPA, Vivre en Ville, Clément Demers, architecte et urbaniste et Ron Rayside, architecte. Pour consulter la plate-forme de l’alliance ARIANE ou signer la déclaration « Pour une politique nationale de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme » : www.ARIANE.quebec

–30–

Renseignements : Émilie Novales / enovales@copticom.ca/ 514.577.5838